15 octobre 2008

60ieme message, à partir de Le Conquet

Yo,

Aucune félicitation à vous faire, les litt. et M.

Non mais ! N'avions nous pas créé ce blog pour continuer à être tous ensemble où que nous soyions ? Eh ben ! Je suis la dernière à avoir écrit pour la deuxième fois consécutive et personne n'a posté depuis des mois. Pas bon tout ça ! Je suis très déchuuee bon !

Vais-je avoir à vous tordre le bras pour avoir de vos nouvelles ? Parce que si c'est le cas, ça risque de me coûter un bras en frais d'avion, parce que je n'ai pas le bras assez long pour passer au-dessus de l'Atlantique. D'ailleurs, il est si court qu'il ne couvre même pas la distance d'une berge à l'autre d'une petite marre. Ca donne une idée...

Pour ma part, je décris déjà mon périble "laitier" avec force détails sur mon blog de voyage, alors vous m'excuserez de ne pas m'attarder longuement sur ce que je deviens. Quelques points tout de même pour vous situer : je suis, depuis dimanche dernier, chez une grande amie de ma famille. Elle habite dans un petit village breton nommé Le Conquet, qui se trouve à environ une demi-heure de la ville de Brest, dans le département du Finistère.

Il y a une péninsule sauvage (à l'exception d'un phare et d'un vieux fort sur une île à laquelle on peut accéder à marée basse) à deux pas d'ici à la pointe de laquelle on peut se rendre par un sentier magnifique. Arrivée au bout, je me suis assise au bord de la falaise. Je crois bien que c'est le point le plus à l'ouest en France, ce qui me permet de dire que je suis allée au bout du monde de la France. Ahhh ! Si seulement j'avais un appareil photo... Heureusement, mon pot Google image m'en fournit quelques-unes pour partager la beauté de ce paysage :

leconquet0090iu

Une maison, bâtie posément sur la falaise, en bordure du village, que j'ai trouvée tout particulièrement belle. Il y a un petit sentier derrière qui permet de descendre sur les galets jusqu'à l'eau.

0953bretagne

Le Conquet, lorsque la marée est basse. En fait, je me trouve dans une région où les marées sont très fortes. Deux fois par jour, l'eau se retire complètement, puis remonte pour inonder à nouveau son domaine.

LeConquet_A

C'est la péninsule sur laquelle je suis allée hier. Je vais sans doute y retourner aujourd'hui aussi. Même avec le temps gris qu'il fait depuis mon arrivée, le paysage ne perd en rien sa beauté ; au contraire, ca lui donne un charme unique.

Voilà ! Maintenant, écrivez, bande de vous !

Bisouilles,

Alizée

Posté par litterateuses à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 60ieme message, à partir de Le Conquet

Nouveau commentaire