18 juillet 2008

Deutsch ?

Goethe dit : « La littérature nationale ne représente plus grand-chose aujourd’hui, nous entrons dans l’ère de la littérature mondiale (die Weltliteratur) et il appartient à chacun de nous d’accélérer cette évolution » Or Goethe était deutsch (allemand pour les non initiés). Donc j’ai décidé d’apprendre l’allemand à l’université, voire d’effectuer ma maîtrise en Allemagne, voire encore de devenir allemand à part entière – mieux encore : j’ai prévu de me tuer puis de ressusciter en Allemagne afin d’être naturalisé Allemand. Être Allemand ! Quel rêve !

Bon, j’avoue avoir voulu faire la même chose pour l’Irlande il y a quelques temps. Mais c’était un amour passager : l’Allemagne, c’est pour la vie. J’avais dit la même chose pour l’Irlande ? Oui, mais.

Changeons de pays, dirigeons-nous en Espagne : je lis présentement Don Quichotte, un roman constitué de deux briques de 500 pages chacune, écrites en tout petits caractères, avec environ 52 chapitres ( 52 chapitres par brique). L’Espagne ! Je veux être espagnol. Absolument. C’est décidé. L’Espagne est mon but. Dorénavant je ne vivrai plus que pour l’Espagne et les beaux (?) toréadors.

Changeons encore de pays : le Canada. Allons au Québec. Allons dans Charlevoix. Allons voir un dénommé M., qui s’est engueulé il y a quelques jours avec le « responsable des ressources humaines ». M. a sacré. M a cogné des arbres pour se défouler. M. est violent. M., quand il est en colère, il est en colère, il ne fait pas semblant. Je ne veux pas être canadien, ni québécois, ni charlevoisien, je ne veux même pas être ce M. qui se met en colère quand il n’a, autour de lui, plus rien pour se tenir…

Mathieu (qui a la tête ailleurs, c'est le cas de le dire)

Posté par litterateuses à 04:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Deutsch ?

Nouveau commentaire