17 juillet 2008

Prouttttt.

C'est après avoir mangé une énorme part de gâteau à la crème et à la fraise que j'écris la 50ième entrée de notre blog. Il ne fait pas très beau dehors, ça sent l'orage à plein nez, mais qu'à cela ne tienne: Anne-So et moi allons se boére une (ou quatre) 'tites frettes au RANCH, ce mythique bar de la majestueuse L'A.

Je ne l'ai pas encore dit à Anne-So, mais je prévoies boire un verre en l'honneur de chacune des littérateuses et Mathieu. Gneeeeuh.

Pour revenir sur les deux messages précédents (ou les trois, celui de Mathieu m'ayant fait rire tout en me rappelant désagréablement la forme dissertative), je constate que nous avons tous un été plus ou moins éprouvant, dans chacune de nos contrées éloignées. J'ai le sentiment que l'on se recroqueville un peu sur nous même. Peut-être que c'est un besoin d'introspection, une envie de quitter toutes ces choses que l'on connait trop bien. Dans mon cas, c'est un peu de ça. Je n'ai jamais ressentit une telle urgence de partir.

Et la bonne nouvelle de la journée, en ce 16 juillet 2008? Eh bien...j'ai acheté mon billet d'avion pour la France! Je décollerai de l'aéroport de Montréal à 16h25, le 4 août prochain, pour atterir à Paris vers 06h10 du matin. Je prendrai ensuite le train pour aller rejoindre R. en Vendée, au bord de la mer...

D'ici là, j'fais des cornets, je respire, je porte des bas et je bois de l'eau. Il m'arrive de dormir aussi, mais ça, c'est plus rare.
Ah ouais et puis...j'ai pu de broches! Magique hein? J'ai un sourire 100% dents, à présent!

Tenez, pour le fun de la chose, j'vous file une photo de moué, sans broches et en uniforme de boulôt, lors d'une pause avec les collègues.
Notez bien la sueur de front et de dessous de menton...c'était, disons, une grosse soirée.

HPIM2981

***


***


***

Z'avez pas eu trop peur?

Bon, j'me pousse. J'vais aller dans la brousse qui tousse pour aller rencontrer une gousse rousse.


Yo!


Stéphany

Posté par litterateuses à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Prouttttt.

Nouveau commentaire